Michèle Guicharnaud Tollis

Michèle Guicharnaud-Tollis est professeure émérite  à l’université de Pau et des Pays de l’Adour, docteure d’Etat en Langues et Littératures hispaniques de l’Université de Bordeaux et membre du Laboratoire ALTER (EA7504. Arts, Langages, Transitions et Relation). Ses activités de recherches portent sur la littérature coloniale et l’histoire culturelle cubaines, caribéenne et afro-américaine du XIXe au XXIe siècle. Elle a été professeure invitée des universités de La Havane et de Santiago de Cuba, Saint-Domingue, Carthagène des Indes, Cayenne, Madrid ( CSIC, Casa de Velazquez), Berlin. Elle a publié plusieurs livres consacrés essentiellement à la culture et à l’histoire culturelle caribéennes, parmi lesquels : L’émergence du Noir dans le roman cubain du XIXe siècle (Paris, L’Harmattan 1991), Regards sur Cuba au XIXe siècle – Témoignages européens (Paris, L’Harmattan, 1996), Cuba de l’indépendance à nos jours (Paris, Ellipses, 2007), ainsi que des actes de colloques : Les ports dans l’espace caraïbe – Réalités et imaginaire (2003), Caribe-Elementos para una historia de los puertos (2003), Le sucre dans l’espace caraïbe hispanophone-Stratégies et représentations (1998), Regards croisés entre la France et le Brésil (2008). Sur l’émigration en Amérique, elle a contribué à l’ouvrage Ils ont fait les Amériques Mobilités, territoires et imaginaires (1776-1930) (PUB, 2012, 411p.) avec L. Dornel, M. Parsons et J.Y. Puyo dans le cadre du projet TEMA antécédent du projet EMILA, portés par Isabelle Tauzin-Castellanos,.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.