Migration et refuge : perspectives discursives

La revue brésilienne Revista da Abralin  de l’Associação Brasileira de Lingüística (ISSN 1678-1805) publiera un numéro thématique plurilingue (brésilien, espagnol, anglais) sur MIGRACIÓN Y REFUGIO: PERSPECTIVAS DISCURSIVAS.

Les modalités de soumission, jusqu’au 15 septembre sont exposées dans le fichier ci-joint trilingue/ chamada_abralin.pdf

Este Dossier temático pretende reunir investigaciones con una mirada discursiva hacia las distintas formas de migración y refugio, ya sea en la actualidad o a lo largo de la historia, teniendo como punto de partida la equivocidad del lenguaje y de los sentidos, así como la de la historicidad y de las relaciones de poder-saber en la constitución de los sujetos en el entorno social. Se admiten estudios que se dediquen a diversos dominios discursivos, como el campo mediático, los discursos políticos e institucionales o las esferas de producción fotográfica, cinematográfica y artística, que producen imágenes y hacen circular enunciados de y sobre las migraciones. Igualmente relevantes serán los enfoques que pretenden escuchar al otro y darle la palabra a los sujetos desplazados o en desplazamiento, y que así permiten una construcción colaborativa del corpus, como los análisis centrados en las historias o narrativas de vida. Asimismo, colaboran con el tema del Dossier las perspectivas que consideran y problematizan la inclusión social y lingüística de las poblaciones en  movimiento, sea en la educación o en las relaciones laborales. También se esperan textos que discutan lo político como una disputa de sentidos, en la materialidad discursiva, motivada por sintagmas ya naturalizados en la vida cotidiana, como “refugiados” y “crisis migratoria”, sin dejar a un lado los discursos que se deslizan hacia posiciones nacionalistas y xenófobas. Se valoran los enfoques discursivos múltiples sobre los desplazamientos humanos que permitan su comprensión, no sólo como fenómenos económicos, geográficos o demográficos, sino, sobre todo, como hechos históricos y discursivos.

Proposta: Este dossiê temático objetiva reunir pesquisas que lancem um olhar discursivo sobre as diferentes formas de migração e refúgio, tanto na atualidade, quanto no decorrer da história, tomando como ponto de partida a equivocidade da linguagem e dos sentidos, bem como a historicidade e as relações de poder-saber na constituição dos sujeitos no meio social. Contribuirão para esse propósito estudos que se dediquem a domínios discursivos diversos, tais como o campo midiático, os discursos político e institucional, as esferas das produções fotográficas, cinematográficas e artísticas, que produzem imagens e fazem circular dizeres das e sobre as migrações. Serão igualmente relevantes as abordagens que se destinam à escuta do outro e às possibilidades de tomada da palavra pelos sujeitos deslocados ou em deslocamento que, assim, atuam na construção colaborativa do corpus, tais como as análises voltadas às histórias ou narrativas de vida. Colaborarão também com a temática do dossiê as perspectivas que contemplem e problematizem a inclusão social e linguística das populações em movimento, tanto no âmbito do ensino quanto das relações de trabalho. São esperadas, ainda, contribuições que discutam o político enquanto disputa de sentidos, na materialidade discursiva, motivadas por sintagmas já naturalizados no cotidiano, como “refugiados” e “crise migratória”, sem perder de vista os discursos que resvalam para posições nacionalistas e xenófobas. Desse modo, serão acolhidas abordagens discursivas múltiplas sobre  as circulações humanas que possibilitem sua compreensão não apenas como fenômenos econômicos, geográficos ou demográficos, mas, sobretudo, como acontecimentos históricos e discursivos.

Proposal: This dossier aims to gather investigations with a discursive approach to the different forms of migration and refuge, either contemporary or in the course of history, taking as a starting point the equivocity of language and meanings, as well as the historicity and the power-knowledge relations that constitute subjects in the social world. We welcome studies dedicated to several discursive domains, such as the media, the political and institutional discourses, the photography, as well as the cinematographic and artistic spheres, which produce images and put into circulation utterances on and about migration. We also deem relevant studies that look into both the listening of others and the possibilities of turn taking by subjects who were displaced or in displacement, thus working for the collaborative construction of corpus, such as analysis of life stories or narratives. The dossier will also accept the collaboration of perspectives that contemplate and question the social and linguistic inclusion of populations in movement, both in education and work relations. We also expect contributions that discuss politics as the dispute of meanings in the discursive materiality motivated by syntagms already naturalized in the daily life, such as “refugee” and “migration crisis”, without losing sight of discourses that shift toward nationalist and xenophobic positions. Therefore, we accept multiple discursive orientations on the human flow to enable their understanding not only as economic, geographic or demographic phenomena, but mostly, as historic and discursive events.

Coordination du dossier : Glaucia    Muniz    Proença    Lara,    Universidade    Federal    de Minas     Gerais, Marluza da Rosa, Universidade Federal de Santa Maria

Migrations : traces, inscriptions et textualités

 

Migrations : traces, inscriptions et textualités. Europe/Amérique Latine (PDF)

Université Bordeaux Montaigne – projet EMILA : jeudi 13 et vendredi 14 février 2020.   La soumission des propositions est prévue jusqu’au 2 décembre.

Descriptif

Le colloque international « Migrations : traces, inscriptions et textualités » visera à comparer les modalités d’expression et de réception d’un concept politiquement et médiatiquement omniprésent dans le débat public européen et latino-américain. Le concept de « migration-s » sera interrogé d’un point de vue à la fois synchronique et généalogique (dans le sens que Michel Foucault lui a donné).

La rencontre scientifique se déroulera à l’université Bordeaux Montaigne jeudi 13 et vendredi 14 février 2020 et sera l’occasion d’échanges interdisciplinaires entre linguistes, sciences de l’information et de la communication, sémioticiens, politistes, historiens, géographes et économistes spécialistes de différentes aires culturelles qui tisseront des liens entre les différentes méthodes et thématiques. Il s’agira en effet d’explorer, au croisement des approches, la polysémie et le polymorphisme que peut et a pu recouvrir le concept de « migration-s » du XIXe siècle qui fut celui de la grande émigration européenne aujourd’hui oubliée, à la période récente marquée par le rejet de l’immigration extra-européenne.

  • Quel est le traitement journalistique réservé aux migrations ?
  • Peut-on avoir un regard généalogique et comparatif sur la question ?
  • Où se situe le débat politique sur les migrations ? Comment les préconçus traversent-ils les partis politiques et comment s’inscrivent-ils dans l’espace public ?
  • Quels sont les enjeux méthodologiques d’une approche des traces migratoires ?
  • Est-il possible d’envisager une sémiotique des migrations à partir des données textuelles ?

Ce questionnement est destiné à orienter les propositions de communication. On discutera à la fois des « traces » des migrants, comme peut le faire plus spécifiquement le projet EMILA porté par des hispanistes de l’équipe d’accueil AMERIBER sur le passé migratoire tourné vers l’Amérique latine, les migrations retour et les exils économiques (https://emila.hypotheses.org/). Les contributeurs analyseront aussi les « inscriptions » ou déterminations politiques, touristiques ou encore économiques (François Héran, 2018) qui ont guidé ces trajectoires migratoires ; et enfin les « textualités » des migrations : notes éparses, correspondance familiale, carnet de voyage, presse binationale, documents visuels (photos, reportages…) qui habillent, transfigurent ou déshumanisent les « migrations ».

Au-delà du constat d’une cristallisation de ce sujet dans le débat public, ces deux journées interdisciplinaires de février 2020 permettront un débat contextualisé sur le passé et le présent des migrations internationales dans un cadre à la fois européen et transatlantique, en interrogeant les traces, les inscriptions et les textualités des migrations.

Envoi  des propositions de communication

Les propositions d’une dizaine de lignes avec un titre et un mel mis en évidence, seront accompagnées d’un bref cv et d’une bibliographie exploratoire en rapport avec l’objet de la communication.

Les propositions seront adressées au format word par voie électronique jusqu’au 2 décembre 2019 à Maxime Fabre Postdoc EMILA

maxime.fabre[at]u-bordeaux-montaigne.fr

emila[at]u-bordeaux-montaigne.fr

Migrations et indépendances : deux siècles de témoignages et de représentations entre le Mexique, l’Amérique centrale, l’Espagne et la France (1820-2020)

Migration and independence: two centuries of accounts and representations between Mexico, Central Ameria, Spain and France (1820-2020)

Migraciones e Independencias: dos siglos de testimonios y representaciones entre México, Centroamérica, España y Francia, 1820-2020

Résumé

La ville de Bordeaux a été le point de départ de milliers d’émigrants vers l’Amérique latine. Dans le sens contraire, du Mexique, commerçants, financiers, diplomates et étudiants, artistes et écrivains ont voyagé puis laissé des traces, des textes et des images diverses sur l’expérience vécue dans le pays d’accueil, l’expérience de l’identité étrangère, la xénophobie ou l’extranéité. Les recherches proposées en réponse à cet appel à communication porteront sur les parcours migratoires, les expériences de voyage et les séjours entre le Mexique et l’Amérique centrale et d’autre part, l’Espagne ou la France, tout au long des deux siècles depuis les indépendances jusqu’à nos jours. Des résumés pourront aussi être proposés sur l’histoire des politiques migratoires mises en œuvre depuis le XIXe siècle, l’installation des Espagnols Américains dans le sud-ouest de la France à la fin de la Guerre d’Indépendance (1810-1821)…

Argumentaire

Tout au long de son histoire et en particulier au XIXe siècle, la ville de Bordeaux a été le point de départ de milliers d’émigrants vers l’Amérique latine. Dans le sens contraire, à partir du Mexique, commerçants, financiers, diplomates et étudiants, artistes et écrivains ont voyagé puis laissé des traces, des textes et des images diverses sur l’expérience vécue dans le pays d’accueil, l’expérience de l’identité étrangère, la xénophobie ou l’extranéité.  

Les pistes de recherche du colloque international Migrations et indépendances : deux siècles de témoignages et de représentations entre le Mexique, l’Amérique centrale, l’Espagne et la France, 1820-2020 organisé début juillet 2020, à l’université Bordeaux Montaigne, portera sur les parcours migratoires, les expériences de voyage et les séjours entre le Mexique et l’Amérique centrale et d’autre part, l’Espagne ou la France, tout au long des deux siècles depuis les indépendances jusqu’à nos jours.

Des résumés pourront aussi être proposés sur l’histoire des politiques migratoires mises en œuvre depuis le XIXe siècle, l’installation des Espagnols Américains à Bordeaux et dans le sud-ouest de la France à la fin de la Guerre d’Indépendance (1810-1821) , les projets de colonisation régionale et les migrations spontanées vers le Mexique et l’Amérique centrale, l’exil européen pendant la révolution mexicaine, ainsi que la fascination des intellectuels et artistes européens pour le Mexique dans l’entre-deux-guerres. Ces axes thématiques ont pour but d’inverser le regard et d’explorer la vision partagée par les voyageurs mexicains et centraméricains sur l’autre monde, la France et l’Espagne, pays visités par d’innombrables personnalités politiques et intellectuelles, ainsi que par des témoins anonymes depuis deux cents ans. 

Les contributeurs s’efforceront de déchiffrer les ego-documents sans exclure les publications dans la presse sur ces deux mondes si mal définis par les étiquettes de  “Vieux Monde” et “Nouveau Monde”. Des propositions consacrées aux productions littéraires ou artistiques inspirées par les migrations plus récentes et présentées sont aussi attendues sur le renouvellement du canon littéraire, la représentation multiculturelle ou la transcription de la diglossie entre les deux espaces francophones et hispanophones, pour contribuer à partir de la sociolinguistique et la sémiotique à la réflexion sur les circulations humaines qui inspirent la littérature et les arts depuis les plus anciennes mythologies mexicaine et centroaméricaine.

La participation d’historiens et de littéraires, de géographes et de linguistes, d’anthropologues et d’historiens de l’art, travaillant à partir des témoignages mexicains et centraméricains sur les voyages et les migrations, les exils et les séjours européens est attendue. Les correspondances, les journaux de bord, les écrits intimes ou publics seront les principales sources explorées comme expressions d’expériences individuelles et collectives transatlantiques entre le Mexique, l’Amérique centrale et l’Europe.

Le colloque international s’inscrit dans le cadre des projets portés par Isabelle Tauzin-Castellanos, pour la Région Nouvelle-Aquitaine : EMILA Écritures migrantes latino-américaines : Histoire et traces de/vers la Nouvelle Aquitaine (projet Région) et pour l’Institut Universitaire de France: Transferts culturels entre l’Amérique latine et la France des Indépendances hispano-américaines aux Arts indigénistes.

En juillet 2016, le colloque international de littérature latino-américaine consacré à 15 ans de littérature migrante, itinérante et exilée entre l’Amérique latine et l’Europe (2000-2015) a eu lieu à l’université Bordeaux Montaigne. Les actes du congrès ont été publiés en collaboration avec Efrén Ortiz Domínguez, professeur de littérature mexicaine de la Universidad Veracruzana.  En juin 2019, l’Institut Mora a organisé à Mexico le colloque international “Perspectives mexicaines sur la France et les Etats-Unis” à l’initiative conjointe d’Ana Rosa Suarez Argüello, de l’Institut Mora et Isabelle Tauzin-Castellanos (IUF-Bordeaux Montaigne).  Entre 2015 et 2018, l’historien Ronald Soto Quirós (Université de Bordeaux) a organisé trois colloques internationaux consacrés à l’histoire des voyages, des migrations et des inégalités ethno-raciales en Amérique Centrale et au Mexique, dans le cadre du groupe de Recherches Américanistes de l’Équipe d’Accueil des hispanistes et américanistes Ameriber.   

Compte tenu du succès et de la dynamique de ces rencontres qui ont rassemblé historiens, historiens de l’art et chercheurs en littérature, les organisateurs du colloque Migrations et Indépendances: Deux siècles de témoignages et de représentations entre le Mexique, l’Amérique centrale, l’Espagne et la France, 1820-2020 invitent la communauté universitaire internationale à contribuer aux travaux scientifiques pour configurer un réseau scientifique transatlantique à l’occasion du colloque international latino-américain de Bordeaux qui aura lieu les 1er, 2 et 3 juillet 2020, à l’université Bordeaux Montaigne.  

Modalités de soumission

Les résumés seront reçus au format Word (une page),

  • avec le titre de la communication,
  • l’adresse électronique du chercheur qui soumet le résumé,
  • le résumé de 10 à 15 lignes
  • la bibliographie relative au sujet proposé
  • le curriculum vitae de la même longueur.

Les travaux proposés doivent être inédits.

Les propositions seront envoyées jusqu’au 15 décembre 2019

à l’adresse électronique : emila@u-bordeaux-montaigne.fr

avec l’en-tête : soumission colloque Bordeaux 2020.

Les réponses seront transmises avant le 31 janvier 2020.

Les frais de déplacement seront pris en charge par les conférenciers.

Les frais d’inscription (40 euros) couvriront le programme et les repas pendant le congrès. 

Comité scientifique

  • Isabelle Tauzin-Castellanos (AMERIBER, Université Bordeaux Montaigne)
  • Óscar Álvarez Gila (Gr. País Vasco, Europa y América…, Universidad del País Vasco)
  • Efrén Ortiz Domínguez (Universidad Veracruzana)
  • Cécile Quintana (CRLA, Université de Poitiers)
  • Ronald Soto-Quiros (AMERIBER, Université de Bordeaux)
  • Ana Rosa Suárez Argüello (Instituto Mora)

Lieux

Université Bordeaux Montaigne esplanade des Antilles
Pessac, France (33)

Dates

dimanche 15 décembre 2019

Fichiers attachés

AppelBordeauxMexique.pdf

ConvocatoriaMéxicoBurdeos.pdf

Contact

Isabelle Tauzin-Castellanos
courriel : emila [at] u-bordeaux-montaigne [dot] fr