Les travailleurs du cuir de Hasparren en Amérique latine : histoire d’une tradition migratoire

Séminaire EMILA   – EA 3656 AMERIBER

Communication de Beñat Çuburu Ithorotz (doctorant UBM-UPV, PRCE IUT Bayonne)

Vendredi 21 mai, 18:30  zoom

Les travailleurs du cuir de Hasparren en Amérique latine : histoire d’une tradition migratoire

Los trabajadores del cuero de Hasparren en América latina : historia de una tradición migratoria

Beñat Çuburu Ithorotz expose ses recherches doctorales sur l’émigration professionnelle dans l’univers de la tannerie et du travail du cuir, du Pays Basque, au départ d’Hasparren vers différents pays d’Amérique latine.

 

Histoire de l’émigration religieuse au Chili : María Paz Valdes sur les Filles de la Charité.

Séminaire vendredi 11 juin, 18:30 – Zoom

Blanches colombes au Chili : les  filles de la Charité de Saint-Vincent de Paul dans les hôpitaux chiliens au XIXe siècle.

María Paz Valdes della Maggiora  (Universidad de los Andes):  Palomas Blancas en Chile: Las Hijas de la Caridad de San Vicente de Paul y su trabajo en los hospitales chilenos durante el siglo XIX

La presentación introduce la temática de investigación de la presente tesis doctoral en curso. Basada en documentación histórica original la ponencia analiza el trabajo realizado por la congregación de origen francés de las Hijas de la Caridad de San Vicente de Paul en los hospitales chilenos durante el siglo XIX observando sus aportes al desarrollo de la salud pública del país y los inicios de la profesionalización de la enfermería.

María Paz Valdés della Maggiora es Licenciada y Magister en Historia por la Universidad de los Andes Chile. Prepara un Doctorado en Historia por la Universidad de los Andes Chile, y es becaria ANID (becas estatales para el desarrollo de la ciencia en Chile).

Costumes et types péruviens: les trésors légués par Léonce Angrand sur le Pérou

Pourquoi s’intéresser  aux aquarelles de Léonce Angrand, dans le cadre du séminaire bordelais de recherches américanistes sur les traces des émigrants français en Amérique Latine?  Le peintre est subjectif dans son choix des sujets de représentations, il représente ce qui l’attire, ce qui distrait son attention.

Les aquarelles du fonds Angrand de la Bibliothèque Nationale constitue un ensemble extraordinaire qui est accessible en ligne sur la plate-forme Gallica tandis que les carnets de dessin, les  livres et les manuscrits sont conservés par le département des Estampes et Photographies depuis la disparition du diplomate en 1886.

Un premier article  faisant suite au zoom  du 12 mars 2021 complète la biographie de Léonce Angrand et explore le premier album de « Costumes péruviens » et ses liens avec les aquarelles de Francisco Fierro et Ignacio Merino. Les deux dernières aquarelles de l’album présentent plusieurs originalités dans la représentation d’une société péruvienne qui apparaît singulièrement diverse et libérale.

Le second album entièrement signé par le diplomate français et également en ligne sur Gallica de « Costumes péruviens » (et « costumbres peruanas » ) présente des scènes de la vie quotidienne, caractérisées par la présence féminine et enfantine dans les rues, l’opulence des carrosses et la précarité des va-nu-pieds. On trouve dans le second album et le second article d’Isabelle Tauzin,  les aquarelles de la fête d’Amancaes (un enlèvement de Sabines péruviennes, plutôt qu’une joyeuse rencontre),  le tirage au sort avant le combat de coqs, et beaucoup d’autres choses vues, qui deviendront ensuite les motifs des premières photographies exotisantes des studios Maunoury et Courret à partir des années 1860, à destination de la presse illustrée européenne et des négociants de passage à Lima.

Cf. Les albums de Costumes péruviens du fonds Léonce Angrand (1/2)

Les albums de « Costumes péruviens » du fonds Léonce Angrand (2/2)

Patrimoine de l’émigration française au Mexique

Hélène Homps, directrice du Musée de la Vallée de l’Ubaye, et Ana Marianela Porraz doctorante en architecture, ont participé au Séminaire EMILA « Migrations et archives entre le Mexique, le Pérou et la France du XIXe au XXIe siècle » en ligne lundi 30 novembre. Elles ont partagé leurs analyses et compétences en matière de documentation sur l’histoire de l’émigration en Amérique latine, à partir de l’histoire des Barcelonnettes, dont le fonds de l’architecte Marcon, objet de la thèse d’architecture de A.M. Porraz. Le musée de Barcelonnette en partie consacré à l’émigration au Mexique est installé dans  la Villa La Sapinière qui fut la propriété d’Antoine Signoret.

Les collections sur l’émigration sont organisées suivant 3 thématiques : patrimoine architectural, vie de l’émigrant, découverte du pays d’accueil comme le précise Hélène Homps dans l’article passionnant « Archive de l’émigration ou la mémoire des entrepreneurs ubayens... » (2004), article complété par une présentation de l’association Raices francesas au Mexique.

Plusieurs musées départementaux organisent occasionnellement des expositions  comme celui de la Vallée de l’Ubaye. Champlitte conserve ainsi en Haute-Saône la trace des villageois partis au Mexique, Espalion des Aveyronnais partis en Argentine

Basques, Béarnais et Gascons espèrent aussi que ces histoires anciennes qui font partie du patrimoine régional de la Nouvelle-Aquitaine trouveront un espace  d’exposition public dans le prolongement des recherches réalisées par le projet régional EMILA.

Migrations et archives entre le Mexique, le Pérou et la France du XIXe au XXIe siècle

Séminaire de Recherches Américanistes – Écritures Migrantes Latino-Américaines, projet Régional EMILA – Université Bordeaux-Montaigne, via zoom ici.

Lundi 30 novembre 2020, de 16 heures à 19 heures

16 :00 – 16 : 45 Hélène Homps (Directrice du Musée de la Vallée, Barcelonnette):  Politiques et stratégies de conservation et de valorisation des archives, et l’histoire de la migration de la vallée de l’Ubaye, les Barcelonnettes au Mexique.

16 :45 – 17 : 30 Ana Marianela Porraz Castillo (Architecte- doctorante en architecture Léav / CHCSC / U.Paris-Saclay):  Le fonds de l’architecte Fernand Marcon (collection photographique et iconographique) installé au Mexique et la recherche en histoire culturelle: entre Mexico et Barcelonnette.

17 : 30 – 18 : 15 Carlos Estela Vilela (Lecteur Doctorant, Université Bordeaux Montaigne): D’où venons-nous ? Où allons-nous ? Représentations de la migration interne dans la presse péruvienne pendant la pandémie Covid 19. ¿De dónde venimos? ¿A dónde vamos? Representaciones de la migración interna en la prensa peruana durante la pandemia de Covid-19.

18 :15 – 19 : 00 Isabelle Tauzin-Castellanos (professeure, Université Bordeaux-Montaigne – Institut Universitaire de France): Les aquarelles oubliées de Léonce Angrand : cliché ou réalité du Pérou vu par un diplomate français en 1837.

Emigration en Argentine

 6e Semaine de l’Amérique latine et des Caraïbes à Bordeaux

Mardi 20 octobre 2020 – 18 :00-20 :00  Institut Cervantès – Cours de l’Intendance, Bordeaux.

Lo que me contó abuelito – Histoires argentines de Béarnais émigrés

Projection de documentaire (61mn) suivie de débat. Film produit par CREAV – Communication (Pau).

Pendant le XIXe siècle et le début du XXe, environ 120 000  Béarnais  sont partis chercher une vie meilleure en Argentine. À partir de rencontres avec leurs descendants, le film nous fait découvrir l’itinéraire de ces émigrants. Langues : Français, Castillan et Occitan – Sous-titres français.

Le débat permet de dialoguer avec les producteurs du documentaire représentants l’association Béarn Argentina : Dominique Gautier et  Agnès Lanusse.   Quelques lignes de compte rendu…

Les témoignages apportent  un éclairage sur le besoin de retrouver des racines, de retisser des liens avec les familles de part et d’autre de l’Atlantique. Au regard des débats qui animent aujourd’hui la politique, l’économie et les sciences sociales sur la question de l’immigration, il est bon de rappeler que la France a vu partir des centaines de milliers d’hommes, de femmes, d’enfants, paysans, ouvriers, artisans pour aller chercher une vie meilleure dans des territoires dont ils ignoraient tout.  

Agnès Lanusse sur les pas de ses ancêtres présentera à Bordeaux le projet du film, le cinéaste Dominique Gautier  expliquera les aléas de la réalisation. La présentation de « Lo que me contó abuelito », s’inscrit dans le cadre du projet scientifique régional soutenue par la Nouvelle-Aquitaine : EMILA, Ecritures Migrantes Latino-Américaines, histoires et traces de/en Nouvelle-Aquitaine.

 

Année 2020

Le confinement entré en vigueur le 17 mars 2020 et les mesures de distanciation sociale prolongées conduisent à une reprise d’activité sous forme de rendez-vous en ligne après le colloque Sémiotique et migrations qui s’est tenu les  13 et 14 février à la Maison des Sciences de l’Homme d’Aquitaine et à la Maison de la Recherche de l’Université Bordeaux Montaigne.

Jeudi 18 juin, 14h-16h30 :  Séminaire EMILA en ligne : Site web – Manifestations – Publications.  Compte rendu.

Lundi 30 novembre 2020, de 16 heures à 19 heures : Séminaire EMILA –  Recherches Américanistes,  en  ligne avec trois invités à distance:  Hélène Homps (Directrice du Musée de la Vallée, Barcelonnette):  Politiques et stratégies de conservation et de valorisation des archives, et l’histoire de la migration de la vallée de l’Ubaye, les Barcelonnettes au Mexique.

Ana Marianela Porraz Castillo (Architecte- doctorante en architecture Léav / CHCSC / U.Paris-Saclay):  Le fonds de l’architecte Fernand Marcon (collection photographique et iconographique) installé au Mexique et la recherche en histoire culturelle: entre Mexico et Barcelonnette.

 Carlos Estela Vilela (Lecteur Doctorant, Université Bordeaux Montaigne): D’où venons-nous ? Où allons-nous ? Représentations de la migration interne dans la presse péruvienne pendant la pandémie Covid 19.

 

 

Année 2019

Jeudi 7 novembre 16h -18h : Réunion interne. UBM. Salle L01.

Lundi 14 octobre 16h 30-18h : Conférence Ricardo Sumalavia (PUCP): Le Pérou,  l’émigration chinoise et Manuel Gonzalez Prada. UBM. Amphi Lefèvre.

24 juin, 14h-17h : Réunion interuniversitaire. Communication : Parcours migratoires franco-mexicains. UBM. Salle Jean Loiseau.

15 avril 2019 : Réunion interne. Compte rendu du colloque México Francia Paris – Sorbonne

Lundi 25 mars, 10h 30 : Conférence Marcelino Irianni (UNLP-UNICEN) : Histoire de l’émigration des Basques en Argentine (1840-1920). UFR Langues. Amphi 1.

Jeudi 24 janvier, 14h-17h. Réunion interuniversitaire. MSHA. Salle 3.