Exposition de l’Amicale des Anciens Déportés d’Oranienburg-Sachsenhausen

Mardi 6 février – Vendredi 16 février 2024, 8 :30 – 19 :00 sur le site de l’université Bordeaux Montaigne – Bibliothèque Universitaire Lettres et Sciences Humaines Pessac. Ligne B, arrêt Montaigne Montesquieu.

Exposition sur le camp de concentration de Sachsenhausen mise à disposition par l’Amicale des Anciens Déportés de Sachsenhausen .

Au total, on estime qu’un peu plus de 200 000 hommes et femmes ont été déportés au KL Sachsenhausen dont la moitié y a trouvé la mort.

Des visites guidées de l’exposition sont proposées par les membres de l’Amicale des Anciens Déportés de Sachsenhausen.

Contacts: Amicale des Anciens Déportés,  Mireille et Bernard Cadiou

Gilles Russeil, Pôle médiation culturelle Bibliothèque Universitaire

Une conférence complète l’exposition ouverte au public sur le parcours de Madeleine Truel mardi 6 février à 18:00 à la Bibliothèque Universitaire par Isabelle Tauzin, Université Bordeaux Montaigne.

 

Madeleine Truel (Lima 1904, Sachsenhausen 1945)

Mardi 6 février – Vendredi 16 février 2024, 8 :30 – 19 :00

Exposition sur le camp de concentration de Sachsenhausen mise à disposition par l’Amicale des Anciens Déportés de Sachsenhausen Bibliothèque Universitaire Lettres et Sciences Humaines  Bordeaux Pessac. Ligne B, arrêt Montaigne Montesquieu. Des visites guidées de l’exposition sont proposées par les membres de l’Amicale des Anciens Déportés de Sachsenhausen.

Au total, on estime qu’un peu plus de 200 000 hommes et femmes ont été déportés au KL Sachsenhausen dont la moitié y a trouvé la mort.

Contact: Amicale des Anciens Déportés,  Mireille et Bernard Cadiou.

Conférence  mardi 6 février  18:00 Bibliothèque Universitaire Lettres et Sciences Humaines  Bordeaux Pessac. Ligne B, arrêt Montaigne Montesquieu.

Du Pérou au camp de la mort de Sachsenhausen : Madeleine Truel (1904-1945). Du retour en France à la déportation en Allemagne.

Isabelle Tauzin-Castellanos, membre honoraire de l’Institut Universitaire de France, Université Bordeaux Montaigne, évoquera les documents recueillis auprès de la famille en France et au Pérou et qui permettent de comprendre l’itinéraire des soeurs Truel. Les Truel et les Larrabure ont émigré à Lima au XIXe siècle; les enfants sont revenus en France en 1924. Auteure de L’enfant du métro avec sa soeur cadette, Madeleine Truel  n’a pas survécu aux Marches de la Mort, évacuation forcée des camps de concentration.

 

 

 

L’émigration pyrénéenne aux Amériques (XIXe au XXe siècles)

Au XIXe et XXe siècle, les Pyrénéens émigrent en nombre outre-Atlantique en quête d’une vie meilleure. L’exposition proposée par l’AME (Association pour la Mémoire de l’Émigration) et le projet EMILA – Université Bordeaux Montaigne explore les raisons de ces départs, le financement, le transport, l’accueil, l’installation et la vie en Amérique…

Un cycle de conférences et de projections accompagne l’exposition visible du vendredi 19 janvier 2024 à 10:00 au dimanche 17 mars 2024 à 13:0, à la  Médiathèque André-Labarrère (Pau)

Contact: Lili Casassus, présidente de l’AME.

Reportage de FR3 sur l’exposition préparée par l’AME

 

Images de la diaspora basque en Amérique, XIXe –XXIe siècle

Exposition, projection débat et conférence  sur l’histoire de l’émigration basque à Hendaye

2 au 26 août 2023 – Vernissage 3 août

  • à l’Espace Culturel Mendi Zolan à Hendaye plage, du mercredi au samedi
  • à la Médiathèque municipale François Mitterand, à Hendaye centre, du mardi au samedi

Au XIXe et au XXe siècle, des dizaines de milliers de Basques sont partis à l’aventure du continent américain pour gagner leur vie et s’assurer un avenir meilleur. Les émigrants ont fondé les familles de la diaspora transatlantique, et ont gardé des attaches avec le pays natal. L’exposition préparée dans le cadre du projet EMILA présente plus de 70 photographies illustrant les étapes du parcours migratoire, du voyage transatlantique à l’installation en Amérique latine ou aux États-Unis, suivant un itinéraire thématique et chronologique centrée sur plusieurs pays qui ont accueilli les Européens, le Mexique, l’Uruguay, l’Argentine,  et également sur la côte Pacifique le Chili et le Pérou.

Isabelle Tauzin-Castellanos (professeure des universités, Bordeaux Montaigne) assure le commissariat de l’exposition ouverte au public sur la diaspora basque en Amérique du 3 août au 26 août, dans le cadre du projet EMILA Ecritures migrantes Latino-Américaines. Histoires et traces de/en Nouvelle Aquitaine à Hendaye. L’exposition à l’Espace Culturel Mendi Zolan est complétée par une projection débat le 3 août au cinéma Les Variétés de Parole de Basque avec Beñat Cuburu Ithorotz, docteur  de l’université Bordeaux Montaigne et enseignant d’espagnol à l’IUT de Bayonne et à une conférence le 22 août à la médiathèque  François Mitterand d’Hendaye.

Carlos Estela Vilela, doctorant sur le patrimoine photographique d’Eugène Courret, émigrant d’Angoulême parti au Pérou, est le concepteur graphique de l’exposition réalisée grâce aux contacts noués depuis 5 ans par l’équipe EMILA avec des descendants d’émigrants et des chercheurs de France et de Navarre, du Rio de la Plata ou d’autres terres d’accueil. Elena Poniatowska, Prix Cervantès de littérature, romancière franco-mexicaine, Oscar Alvarez Gila, historien de la diaspora à  l’université du Pays Basque, Hernan Otero et Margarita Pierini, universitaires argentins, Marcel Loustau et Santiago Arca Henon, descendants d’émigrés basques et béarnais en Uruguay,  Beñat Cuburu, spécialiste de l’émigration professionnelle d’Hasparren, Marie-Pierre Arrizabalaga, spécialiste de l’émigration basque, Pascal Chastin, doctorant qui explore les registres de Tardets-Sorholus, Raquel Idoate les réseaux de la famille Fort… nombreux sont les contributeurs et les partenaires rencontrés par l’universitaire spécialiste de l’Amérique latine Isabelle Tauzin, au cours de deux mois de recherches sur le terrain au printemps 2023, pour aboutir à l’exposition d’Hendaye du 3 au 26 août

 

De Bordeaux à Lima : deux siècles de circulations et d’échanges entre la France et le Pérou

De Bordeaux à Lima : deux siècles de circulations et d’échanges entre la France et le Pérou

Exposition ouverte au public : jeudi 13 octobre – samedi 22 octobre, 13 :30-18 :30 (tous les jours sauf le lundi 17 octobre).

Vernissage: mercredi 12 octobre, 18 :30 : Espace Saint-Rémi Bordeaux

Coordination: Isabelle Tauzin (Université Bordeaux Montaigne), Juan Vilches (Maison du Pérou), Carlos Estela (Université Bordeaux Montaigne).

À l’occasion du Bicentenaire de l’Indépendance du Pérou (2021-2024), l’exposition propose un parcours visuel sur les circulations humaines, culturelles, artistiques et économiques intenses au cours de deux siècles entre les villes de Bordeaux et de Lima, et au-delà entre la France et le Pérou. Le visiteur découvre une sélection de visuels qui témoignent des liens privilégiés entre le mythique pays des Incas et le port girondin. La Franco-Péruvienne Flora Tristan, les peintres Monvoisin et Bonnaffé, le photographe Eugène Courret sont les noms les plus illustres de cette relation bilatérale facilitée au XIXe siècle par les progrès de la navigation, entre émigration familiale et importation de produits exotiques. Le visiteur aura aussi l’occasion de connaître les scènes et types que collectionnaient les voyageurs pour montrer à leur retour les coutumes péruviennes.

Fortunata, la peinture choisie pour l’affiche, est le portrait coloré d’une jeune habitante des Andes réalisé par Émile Marin revenu dans les années 1920 et dont les descendants conservent les œuvres et la mémoire d’une double patrie.  L’exposition témoigne aussi de la présence de Péruviens, poètes et penseurs (Manuel Gonzalez Prada, Nicanor della Rocca…), diplomates et peintres célèbres ou anonymes dont les lettres, les dessins et les photos sont recueillis dans le cadre du projet scientifique régional Écritures Migrantes Latino-Américaines : histoires et traces en Nouvelle-Aquitaine. 

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search