Images de la diaspora basque en Amérique, XIXe –XXIe siècle

Exposition, projection débat et conférence  sur l’histoire de l’émigration basque à Hendaye

2 au 26 août 2023 – Vernissage 3 août

  • à l’Espace Culturel Mendi Zolan à Hendaye plage, du mercredi au samedi
  • à la Médiathèque municipale François Mitterand, à Hendaye centre, du mardi au samedi

Au XIXe et au XXe siècle, des dizaines de milliers de Basques sont partis à l’aventure du continent américain pour gagner leur vie et s’assurer un avenir meilleur. Les émigrants ont fondé les familles de la diaspora transatlantique, et ont gardé des attaches avec le pays natal. L’exposition préparée dans le cadre du projet EMILA présente plus de 70 photographies illustrant les étapes du parcours migratoire, du voyage transatlantique à l’installation en Amérique latine ou aux États-Unis, suivant un itinéraire thématique et chronologique centrée sur plusieurs pays qui ont accueilli les Européens, le Mexique, l’Uruguay, l’Argentine,  et également sur la côte Pacifique le Chili et le Pérou.

Isabelle Tauzin-Castellanos (professeure des universités, Bordeaux Montaigne) assure le commissariat de l’exposition ouverte au public sur la diaspora basque en Amérique du 3 août au 26 août, dans le cadre du projet EMILA Ecritures migrantes Latino-Américaines. Histoires et traces de/en Nouvelle Aquitaine à Hendaye. L’exposition à l’Espace Culturel Mendi Zolan est complétée par une projection débat le 3 août au cinéma Les Variétés de Parole de Basque avec Beñat Cuburu Ithorotz, docteur  de l’université Bordeaux Montaigne et enseignant d’espagnol à l’IUT de Bayonne et à une conférence le 22 août à la médiathèque  François Mitterand d’Hendaye.

Carlos Estela Vilela, doctorant sur le patrimoine photographique d’Eugène Courret, émigrant d’Angoulême parti au Pérou, est le concepteur graphique de l’exposition réalisée grâce aux contacts noués depuis 5 ans par l’équipe EMILA avec des descendants d’émigrants et des chercheurs de France et de Navarre, du Rio de la Plata ou d’autres terres d’accueil. Elena Poniatowska, Prix Cervantès de littérature, romancière franco-mexicaine, Oscar Alvarez Gila, historien de la diaspora à  l’université du Pays Basque, Hernan Otero et Margarita Pierini, universitaires argentins, Marcel Loustau et Santiago Arca Henon, descendants d’émigrés basques et béarnais en Uruguay,  Beñat Cuburu, spécialiste de l’émigration professionnelle d’Hasparren, Marie-Pierre Arrizabalaga, spécialiste de l’émigration basque, Pascal Chastin, doctorant qui explore les registres de Tardets-Sorholus, Raquel Idoate les réseaux de la famille Fort… nombreux sont les contributeurs et les partenaires rencontrés par l’universitaire spécialiste de l’Amérique latine Isabelle Tauzin, au cours de deux mois de recherches sur le terrain au printemps 2023, pour aboutir à l’exposition d’Hendaye du 3 au 26 août

 

Migraciones, viajes y transferencias culturales. Huellas de movilidades entre México, Centroamérica, Francia y España (1821-2021)

L’ouvrage est issu du congrès à distance organisé à Bordeaux en juillet 2020 et qui a réuni pour la première fois, du fait de la pandémie de nombreux universitaires mexicains ainsi que d’autres nationalités, autour du projet EMILA. Le congrès faisait suite à un colloque organisé à l’Institut Mora de Mexico par Ana Rosa Suarez Mora et Isabelle Tauzin en juin 2019 et à une autre manifestations scientifique organisée à Bordeaux en juillet 2016, aboutissant à un livre édité par Efrén Ortiz Dominguez de  la Universidad Veracruzana en 2019. Ce volume publié par le fonds éditorial de la Sede del Pacifico Universidad de Costa Rica, grâce à l’historien franco-costaricain Ronald Soto-Quiros, est illustré par la reproduction d’un tableau original d’Elena Poniatowska Amor en référence à sa généalogie maternelle, entre le Mexique et l’Europe.

Les migrations transatlantiques, la colonisation du XIXe siècle, les déplacements forcés lors de l’intervention française au Mexique, les réseaux migratoires entre la France et le Mexique, les transferts culturels, les voyages, l’autofiction, les représentations littéraires et artistiques sont étudiées à partir de sources originales en espagnol, chroniques, journaux de bord, et autres récits mémoriels, évoquant l’exil entre la France et le Mexique dans les deux sens, et également l’Espagne et le Costa Rica, avec une attention particulière à l’histoire régionale (la navigation transatlantique avec le Mexique, les circulations entre Bordeaux et Veracruz et Mexico depuis l’Indépendance de 1821). Accès du texte en ligne sur HAL – Acceso online. 

Table des matières Continuer la lecture de « Migraciones, viajes y transferencias culturales. Huellas de movilidades entre México, Centroamérica, Francia y España (1821-2021) »

Allers et retours : images transnationales entre le Mexique, l’Espagne et la France, 1843-1863

Au XIXe siècle, la presse illustrée constitue l’un des moyens les plus adaptés à la circulation et à la diffusion des imaginaires nationaux, comme lieu de dialogue et d’échanges d’images en provenance de différents pays. Les années 1843-1863 d’alliance diplomatique entre la France et l’Espagne ont été particulièrement riches; cette étape s’est achevée du fait de l’intervention française au Mexique, au moment où Paris était le centre de la vie culturelle, tandis que l’Espagne, la métropole avec laquelle le Mexique avait rompu les relations de subordination après l’indépendance de 1821, conservait encore une vision colonialiste à l’égard des républiques américaines.

L’ouvrage préparé par Montserrat Amores, Rebeca Martin et Laura Pache, dans le cadre des publications de l’Université Autonome de Barcelone présente les résultats de la recherche théorique et est complété par une anthologie de textes et d’images issus de la presse illustrée.

Le but de ce projet interdisciplinaire qui rassemble historiens, spécialistes de la presse et critiques littéraires du XIXe siècle est de présenter un panorama des images du Mexique et de l’Espagne, à la fois internes et externes. La France joue entre les deux pays un rôle de médiation tandis que les auteurs espagnols et mexicains les plus libéraux essaient de dépasser les clichés et les archétypes par de nouvelles approches plus en phase avec la réalité et le quotidien, au-delà des lieux communs.

L’ouvrage de 346 pages centré sur la littérature de voyage du XIXe siècle est le résultat du projet de recherche “NIT: Negociaciones identitarias transatlánticas. México-Francia-España, 1843-1863” (PGC2018-095312-B-I00) et  accessible intégralement en ligne à partir du site dédié de la Universitat Autonoma de Barcelona UAB.

ISBN: 978 84 490 9886 4.

Migraciones, viajes y transferencias culturales: huellas de movilidades entre México, Centroamérica, Francia y España (1821-2021)

Présentation des résultats du congrès de juillet 2020: un ouvrage collectif publié sur les transferts culturels, les migrations, les voyages entre le  Mexique, l’Amérique Centrale, la France et l’Espagne.

Le rendez-vous avec les auteurs est prévu lundi 10 octobre, 16 : 30 – 18 :00  à la  Maison de la recherche, salle des thèses, Université Bordeaux Montaigne

Dans le cadre du projet EMILA l’ouvrage issu des échanges entre chercheurs européens et latino-américains a été préparé  par Ronald Soto Quiros (Université de Bordeaux) et Isabelle Tauzin-Castellanos (Université Bordeaux Montaigne). Les éditeurs remercient l’écrivaine franco-mexicaine Elena Poniatowska auteure de la peinture qui illustre l’ouvrage, tableaux dont l’origine est expliquée dans le volume collectif.

Communications de

Manuel Santirso (Université Autonome de Barcelone) : ¿Frontera o puente? El primer exilio español en Francia 1830-1852  

Mónica Cárdenas (Université de La Réunion) : La construcción del yo en la literatura de viajes y el exilio siglos XIX-XXI

 

Les Français à Mexico, 1867-1945: conférence de Delia Salazar Anaya

Lundi 26 septembre 2022 – Maison de la recherche, salle des conférences. Projet EMILA – Ecritures Migrantes Latino-AméricainesDelia Salazar Anaya présentera une biographie collective de la colonie française vivant à Mexico à un moment important des relations franco-mexicaines. Cette évolution a été marquée par le rétablissement de la république au Mexique après l’intervention française de 1862 et 1867 et par le rétablissement de la république en France après l’occupation allemande de son territoire entre 1940 et 1944.

Delia Salazar Anaya
Directrice en charge du département des études historiques de l’Institut National d’Anthropogie et d’Histoire (INAH). Chercheuse, Delia Salazar Anaya est titulaire d’un doctorat en histoire de la Faculté de philosophie et de lettres de l’Université nationale autonome du Mexique (UNAM). Ses recherches et publications portent sur l’histoire des immigrants, des marchands, de l’enfance, de la famille et de la structure de la population aux XIXe et XXe siècles. Delia Salazar Anaya  est membre du système national des chercheurs et directrice de la revue Dimensión Antropológica.

Los mexicanos pintados por sí mismos (1854-1855) et México y sus alrededores (1855-1856)

Vendredi 15 octobre 18: 30

Littérature et art graphique dans le romantisme mexicain : la définition nationale dans la première moitié du XIXe siècle.

Literatura y gráfica en el Romanticismo mexicano: la definición nacional en la primera mitad del siglo XIX

Communication de Claudia Alejandra Colosio García (El Colegio de San Luis, Mexique)

Conférence à distance par zoom, Université Bordeaux Montaigne. Projet EMILA

Au cours du XIXe siècle au Mexique, le processus de formation des lettres nationales a entraîné la collaboration d’écrivains et de lithographes, dont le travail ne se limitait pas à l’édition, mais s’étendait à la formation et à l’établissement de positions idéologiques. Leurs idées, adaptées et reformulées à partir de la pensée européenne, ont été adaptées à l’époque et aux circonstances sociales très instables lorsque la formulation éthique et esthétique de l’identité mexicaine a pris une grande importance. Les médias imprimés (magazines, journaux, brochures, livres, dépliants et prospectus) ont diffusé ces réflexions à travers la littérature et les arts graphiques. Les collections de types et de paysages Los mexicanos pintados por sí mismos (1854-1855) et México y sus alrededores (1855-1856) sont deux des plus grands représentants des liens intermédiaires de cette période.

Durante el siglo XIX mexicano, el proceso de formación de las letras nacionales propició la mancuerna de escritores y litógrafos, cuya labor no se limitó a la empresa editorial; se extendió a conformar y fijar posturas ideológicas. Sus ideas, adaptadas y reformuladas desde el pensamiento europeo, se adecuaron al tiempo y las convulsas circunstancias sociales del país, donde cobró gran importancia la formulación ética y estética del ser mexicano. Los medios impresos (revistas, periódicos, folletos, libros y hojas y volantes) fueron difusores de tales reflexiones mediante la literatura y las artes gráficas. Las colección de tipos y paisajes Los mexicanos pintados por sí mismos (1854-1855) y México y sus alrededores (1855-1856) son dos de los mayores exponentes de los vínculos intermediales de este momento.

Patrimoine de l’émigration française au Mexique

Hélène Homps, directrice du Musée de la Vallée de l’Ubaye, et Ana Marianela Porraz doctorante en architecture, ont participé au Séminaire EMILA “Migrations et archives entre le Mexique, le Pérou et la France du XIXe au XXIe siècle” en ligne lundi 30 novembre. Elles ont partagé leurs analyses et compétences en matière de documentation sur l’histoire de l’émigration en Amérique latine, à partir de l’histoire des Barcelonnettes, dont le fonds de l’architecte Marcon, objet de la thèse d’architecture de A.M. Porraz. Le musée de Barcelonnette en partie consacré à l’émigration au Mexique est installé dans  la Villa La Sapinière qui fut la propriété d’Antoine Signoret.

Les collections sur l’émigration sont organisées suivant 3 thématiques : patrimoine architectural, vie de l’émigrant, découverte du pays d’accueil comme le précise Hélène Homps dans l’article passionnant “Archive de l’émigration ou la mémoire des entrepreneurs ubayens...” (2004), article complété par une présentation de l’association Raices francesas au Mexique.

Plusieurs musées départementaux organisent occasionnellement des expositions  comme celui de la Vallée de l’Ubaye. Champlitte conserve ainsi en Haute-Saône la trace des villageois partis au Mexique, Espalion des Aveyronnais partis en Argentine

Basques, Béarnais et Gascons espèrent aussi que ces histoires anciennes qui font partie du patrimoine régional de la Nouvelle-Aquitaine trouveront un espace  d’exposition public dans le prolongement des recherches réalisées par le projet régional EMILA.

Migrations et archives entre le Mexique, le Pérou et la France du XIXe au XXIe siècle

Séminaire de Recherches Américanistes – Écritures Migrantes Latino-Américaines, projet Régional EMILA – Université Bordeaux-Montaigne, via zoom ici.

Lundi 30 novembre 2020, de 16 heures à 19 heures

16 :00 – 16 : 45 Hélène Homps (Directrice du Musée de la Vallée, Barcelonnette):  Politiques et stratégies de conservation et de valorisation des archives, et l’histoire de la migration de la vallée de l’Ubaye, les Barcelonnettes au Mexique.

16 :45 – 17 : 30 Ana Marianela Porraz Castillo (Architecte- doctorante en architecture Léav / CHCSC / U.Paris-Saclay):  Le fonds de l’architecte Fernand Marcon (collection photographique et iconographique) installé au Mexique et la recherche en histoire culturelle: entre Mexico et Barcelonnette.

17 : 30 – 18 : 15 Carlos Estela Vilela (Lecteur Doctorant, Université Bordeaux Montaigne): D’où venons-nous ? Où allons-nous ? Représentations de la migration interne dans la presse péruvienne pendant la pandémie Covid 19. ¿De dónde venimos? ¿A dónde vamos? Representaciones de la migración interna en la prensa peruana durante la pandemia de Covid-19.

18 :15 – 19 : 00 Isabelle Tauzin-Castellanos (professeure, Université Bordeaux-Montaigne – Institut Universitaire de France): Les aquarelles oubliées de Léonce Angrand : cliché ou réalité du Pérou vu par un diplomate français en 1837.

Emigrer au Mexique à 15 ans – Biographies d’émigrants par Beñat Cuburu

La correspondance du jeune Basque Jean-Baptiste Lissarague, émigré en 1902 à quinze ans au Mexique, est publié par Beñat Çuburu-Ithorotz , contributeur du projet EMILA, à partir des lettres et du témoignage que l’historien de l’émigration d’Hasparren a reçu des mains de Mayou Haristoy, une descendante de Jean-Baptiste Lissarague, qui a ouvert la malle aux souvenirs. L’ouvrage révèle la dureté de l’émigration à l’adolescence dans des navires surchargés comme La Navarre parti de Saint-Nazaire à l’automne 1902, l’intégration progressive au Mexique dans la communauté basco-mexicaine entre Mexico et Guanajuato, les fêtes populaires et les événements du quotidien d’un jeune homme mobilisé sur le front de l’Aisne et disparu deux mois après son retour en France, en octobre 1914.

Présentation de l’ouvrage par Beñat Çuburu-Ithorotz en basque

ISBN : 9788490277973   – Editeur: Elkar, Bayonne

Autres biographies en ligne par Beñat Çuburu-Ithorotz

Jean-Pierre Choribit: une vie d’industriel du cuir, d’Hasparren au Chili

Gratien Daguerre, tanneur richissime à Cuba

Pascal Harriague: la trajectoire exceptionnelle d’un cordonnier tanneur pionnier de la viticulture uruguayen

Paul Lafitte: un destin singulier à Cuba

Joseph Mendiague:  le cordonnier – improvisateur en Uruguay

 

 

Vidéos – Colloque EMILA – “Migrations et indépendances”

COLLOQUE EMILA 1,2 et 3 juillet 2020 en ligne – online

Université Bordeaux Montaigne

Coordination : Isabelle Tauzin-Castellanos UBM-IUF

Migrations et indépendances : deux siècles de témoignages et de représentations entre le Mexique, l’Amérique centrale, l’Espagne et la France, 1820-2020

Mercredi 1er juillet 2020 

Atelier 1 – Mesa 1

De l’Indépendance du Mexique à l’émigration du sud-ouest – Desde la independencia de México hasta la migración de franceses del suroeste

0:00 Manuel Santirso, docteur, histoire, enseignant-chercheur, Universidad Autónoma de Barcelona

“La colonia española y novohispana en Burdeos, 1830-1863”

30:21 Gerardo Manuel Medina Reyes, docteur, histoire, chercheur, Colegio de Michoacán

“De Burdeos a Veracruz. Migración y travesías atlánticas entre dos puertos en la primera mitad del siglo XIX”

1:01:30 Delia Salazar Anaya, docteure, histoire, chercheuse, Instituto Nacional de Antropología e Historia, México

“Migrantes y aventureros del suroeste de Francia en la Ciudad de México durante el siglo XIX”

1:31:26 Ronald Soto Quiros, docteur, histoire, Université de Bordeaux – Institut Universitaire Technologique

“Proyectos de inmigración europea en Costa Rica: tentativas de colonización francesa (1821-1860)”

2:02:05 Débat – Pause

Atelier 2 – Mesa 2

Voyageurs volontaires et émigrants contraints du Mexique en France au XIXe siècle – Viajeros voluntarios y emigrantes forzados entre México y Francia en el siglo XIX

 0:00 Ana Rosa Suarez Argüello, docteure, histoire, enseignante-chercheuse, Instituto Mora, México

“Prisioneros mexicanos en Francia (1863-1864)”

24:52 Edwin Alcántara, doctorant, histoire, chercheur, Instituto de Investigaciones Bibliográficas – UNAM

“La autobiografía de Lucas Alamán: ¿viajes románticos, empresariales, científicos o políticos por Europa?”

53:35 Ana María Romero Valle, maestria, histoire, enseignante, chercheuse, Instituto de Investigaciones Bibliográficas – UNAM

“Impresiones de una mexicana en Europa: Concha Lombardo de Miramón (1835-1921)”

1:20:40 Flor Mallqui Bravo, doctorante, littérature, enseignante, Pontificia universidad Católica del Perú-Université Bordeaux Montaigne

“La ciudad de la modernidad: la experiencia parisina de Isabel Pesado de Mier”

1:45:43 Débat

JEUDI 2 JUILLET

Atelier 3 – Mesa 3

Architecture, peinture, écriture : circulations d’artistes entre la France et le Mexique de la Belle Époque aux Années Folles – Arquitectura, pintura, y escritura: movilidades de artistas entre Francia y México de la Bella Época a los Años Locos

0:00 Ana Marianela Porraz Castillo, doctorante, architecture, chercheuse, École Nationale Supérieure d’Architecture UVSQ – U Paris Saclay

“Arquitecturas transatlánticas: el despacho Dubois-Marcon en la Ciudad de México (1907-1929)”

25:58 Érika Estrella González Pérez, masterante, études latino-américaines, Université Bordeaux Montaigne

“Trazos de vida de una mujer artista Carmen Mondragón”

50:28 Guadalupe Álvarez, maestra, littérature, enseignante, Universidad Autónoma Metropolitana en collaboration avec Lizarlett Flores Díaz, doctorante, Université Bordeaux Montaigne

“Antonieta Rivas Mercado en Burdeos. Reflexiones en torno a la escritura del diario como espacio de reinvención”

1:21:00 Fernando Ibarra Chávez, docteur, littérature, enseignant chercheur, Universidad Nacional Autónoma de México

“Miguel García Maroto y su legado en la vanguardia artística mexicana”

1:48:57 Débat-Pause

Atelier  4 – Mesa 4 

De l’exil basque aux représentations cinématographiques – Del exilio vasco a las representaciones cinematográficas

0:00 Josu Chueca Intxusta, docteur, histoire, enseignant chercheur, Universidad del País Vasco, Donostia

“Las atalayas de Carlos Blanco Aguinaga”

35:09 Kepa Zelaya, master, histoire, Universidad del País Vasco

“La llegada del nacionalismo vasco a México y su órgano de expresión: Euzkotarra (1907-1909)”

58:51 Óscar Álvarez Gila, docteur, histoire, enseignant-chercheur, Universidad del País Vasco, Vitoria

“Entre México y París: la representación de los vascos como “latinos” en el cine de Estados Unidos”

1:23:09 Beñat Çuburu Ithorotz, doctorant, études latino-américaines, enseignant, Université Bordeaux Montaigne-Universidad del País Vasco, IUT Bayonne

“Parole de Basque, présentation d’un documentaire sur l’émigration basque”

1:53:14 Débat

Atelier 5 – Mesa 5

Projections masculines sur l’émigration, le voyage et l’exil – XIXe et XXe siècle – Regards de la sociologie – Proyecciones masculinas sobre la migración, el viaje y el exilio Miradas sociológicas, XIX-XX

 0:00 Leonor Garcia Millé, docteure, histoire, enseignante chercheuse, Universida Nacional Autónoma de México

“Un país bajo la lupa: tres viajeros hispanoamericanos en España a fines del siglo XIX y principios del XX”

18:53 José de Jesús Arenas Ruiz, doctorant, littérature, Universidad Autónoma Metropolitana, Iztapalapa

“La alteridad en los relatos de viaje de Manuel Payno”

39:27 Citlalli A. Cabrera Lezama, doctorante en sciences politiques, chercheuse, BUAP, Puebla

“Los esfuerzos invisibles de la organización civil mexicana en atención a los migrantes retornados”

1:24:54 Maida Watson, docteure, langues romanes, enseignante-chercheuse, Florida International University

“Inmigración interna en el Caribe: el tema del Canal de Panamá en la literatura caribeña”

1:10:12 Débat – Pause

Atelier 6 – Mesa 6

Représentations artistiques et littéraires : autres mondes depuis le Mexique – Representaciones artísticas y literarias. Otros mundos desde México.

 0:00 Isabelle Tauzin-Castellanos, docteure, habilitée à diriger des recherches, études latino-américaines, enseignante-chercheuse, Université Bordeaux Montaigne

“Emigration et parcours de vie: Subervielle, Amor, Poniatowska…”

33:02 Marisol Luna Chavez, docteure, littérature, enseignante-chercheuse, Universidad Autónoma Benito Juárez de Oaxaca

“Visiones artísticas de mujeres exiliadas en el medio siglo mexicano: Kati Horna, Leonora Carrington y Remedios Varo”

1:01:27 Monica Cárdenas Moreno, docteure, littérature, enseignante-chercheuse, Université de la Réunion

“Los exilios en la obra de Guadalupe Nettel”

1:36:34 Conclusion-es

Migrations et indépendances : deux siècles de témoignages et de représentations entre le Mexique, l’Amérique centrale, l’Espagne et la France, 1820-2020

Université Bordeaux-Montaigne:  1, 2  et 3 juillet 2020

Colloque international

Vidéos du colloque en ligne

Congreso internacional 

Enlaces  para acceder a la plataforma  del Congreso.

Webinaire: “Migrations et indépendances”  Université Bordeaux Montaigne

Migrations et indépendances : deux siècles de témoignages et de représentations entre le Mexique, l’Amérique centrale, l’Espagne et la France, 1820-2020.

 Programme du colloque en ligne

Résumés des communications en ligne

Du fait de la pandémie Covid 19, le colloque sera réalisé: accessible ICI .

Présentation du colloque sur la page web de l’Université Bordeaux Montaigne.

 

Contact : emila[a]u-bordeaux-montaigne.fr

Le colloque international Migrations et indépendances : deux siècles de témoignages et de représentations entre le Mexique, l’Amérique centrale, l’Espagne et la France, 1820-2020 organisé dans le cadre du projet EMILA aura lieu sous forme de visioconférence du fait du confinements des universités françaises. Le colloque portera sur les parcours migratoires, les expériences de voyage et les séjours entre le Mexique et l’Amérique centrale et d’autre part, l’Espagne ou la France, tout au long des deux siècles depuis les indépendances jusqu’à nos jours.

L’affiche a été réalisée grâce à la bienveillance d’Elena Poniatowska Amor, auteure du tableau représentant son arrière-grand mère qui parcourait l’Europe dans les années 20 en sleeping car.

La coordination du colloque est assurée par Isabelle Tauzin-Castellanos, Université Bordeaux Montaigne  – membre de l’Institut Universitaire de France
Las líneas de investigación del Congreso Internacional Migraciones e Independencias: dos siglos de testimonios y representaciones entre México, Centroamérica, España y Francia, 1820-2020 organizado los días 1, 2 y 3 de julio de 2020, de forma virtual  la université Bordeaux Montaigne tratarán de las trayectorias migratorias, las experiencias viajeras y las estadías entre México, Centroamérica, España y Francia, a lo largo de dos siglos, desde 1820 hasta la actualidad. 

Más información sobre el Congreso en la página web que le dedica la Université Bordeaux Montaigne

 

Congrès de l’Institut des Amériques, 9-11 octobre 2019

Atelier 11  Allers et retours transatlantiques : un siècle d’archives du quotidien, 1821-1919 – Idas y vueltas transatlánticas: un siglo de archivos entre América y Europa, 1821-1919. Jeudi 9 octobre et vendredi 10 octobre, campus Condorcet

Il s’agira de faire dialoguer l’ici et là-bas des différents groupes sociaux représentatifs des circulations transatlantiques, entre localisme et cosmopolitisme, et de détecter comment l’Autre perçoit ou représente l’Européen, en parallèle avec les connaissances et les représentations du pays d’accueil par le biais des témoignages des émigrants du siècle des indépendances.   

Coordination  : Isabelle Tauzin (Institut Universitaire de France – Université Bordeaux Montaigne)

1ère partie : Entre la France et le Mexique  Jeudi 10 octobre – 8h30. Institut des Amériques Campus Condorcet

Palmira VÉLEZ (historienne, professeur des universités, Université de Saragosse) 

Diplomatie culturelle d’Alfonso Reyes entre Paris et Mexico (es)

Ana Marianela PORRAZ CASTILLO (architecte, doctorante,  École Nationale Supérieure d’Architecture de Versailles) 

Visions et vestiges du Mexique du Porfiriat : le fonds photographique de l’architecte Fernand Marcon (1904-1919) (es)

Beñat Çuburu (historien, doctorant Bordeaux Montaigne – Université Pays Basque) 

Émigrer au Mexique sous le Porfiriat : récit de vie d’un jeune émigrant basque (fr)

2ème partie : Écritures quotidiennes de la migration et émigration scientifique  Vendredi 11 octobre – 10h15. Institut des Amériques Campus Condorcet

Óscar Álvarez Gila (historien, professeur des universités, Université du Pays Basque)

Émigration spontanée et colonisation organisée. Deux visions opposées de l’émigration suédoise en Amérique latine à travers la documentation privée.  (es)

Alexis Medina (historien, chercheur invité, Pontificia Universidad Católica del Ecuador

De la Lorraine à Quito : Sébastien Wise, explorateur scientifique au service de l’Équateur (fr)

Nathalie Le Brun (hispaniste, maître de conférences, Université de Strasbourg)

De la tropicalisation des végétaux à la tropicalisation des hommes. L’archipel des Canaries échangeur transatlantique (fr)

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search