Colloque international : L’émigration basque en Amérique latine, 5 et 6 juillet


Programme mis à jour.  Accès par zoom aux conférences lundi 5 et mardi 6 juillet 10h-18h30 et sur place pour les inscrits  avant le 30 juin.

 

Lundi 5 juillet – Musée Basque et de l’histoire de Bayonne: Conférences publiques et table ronde des représentants d’associations d’émigration

Mardi 6 juillet – IUT de Bayonne et du Pays Basque – Conférences publiques et projection du film

Lundi 5 juillet 9: 30 – 18 :00 Musée Basque et de l’histoire de Bayonne

 Ouverture du colloque par Mme Sabine Cazenave, directrice du Musée Basque et de l’histoire de Bayonne

10 :00 – 12 :00 Session 1  De l’agent d’émigration à la lettre d’émigration, une histoire régionale en construction

Claude Mehats : Samuel Lafone agent d’émigration

Pascal Chastin : Correspondance de Jean Vigné, agent d’émigration à Tardets

Argia Olçomendy : L’émigration basque en Argentine (1840-1910) : entre réalisation personnelle et freins socio-politiques

Oscar Alvarez Gila: La microgeografía de la inmigración vasca en Argentina a través del asociacionismo: la sociedad de socorros mutuos Euskal Echea

Discussion 12 :00-12 :30

 14:00 – 18: 00

14 :00 – 16:00 Session 2 – Table ronde – Les associations d’histoire de l’émigration basque ont la parole

Sabine Cazenave – Directrice du Musée Basque

Annie Sabarots – Musée de Basse Navarre

Monique Legarto – Euskal Argentina

Christiane Bidot-Naude – Émigration 64

16:00 -18:00  Session 3 – Architectures et littératures basques: patrimoines de l’émigration en Amérique latine

Viviane Delpech : Souvenirs de pierre. Création et patrimonialisation des demeures d’émigrés de retour en Iparralde (XIXe-XXIe siècle)

Jean Casenave: L’évocation de l’Amérique latine dans la Littérature basque (1850-1930)

 Xavier Escudero: L’oeuvre d’écrivains basques émigrés et la représentation littéraire du Basque émigré José Olivares Larrondo Tellagorri

Christian Manso et Dolores Thion:  L’émigration basque dans la revue de l’Association pour la Mémoire de l’Emigration: Partir. Archives et mémoires de l’émigration pyrénéenne.

Mardi 6 juillet 9:30 – 19:00 – IUT Bayonne  Amphi Sainte-Claire.

9 :30 Accueil des participants

9 : 45 Ouverture par Madame Karine Guilloteau, directrice du Département Techniques de Commercialisation, représentant Monsieur Thierry Nodenot, directeur de l’IUT

10:00 – 12 :00 Session 4 – Rio de la Plata, Cuba, Etats-Unis… les destinations transatlantiques

Agathe Alexandre : La colonie française de San Juan. Explorations scientifiques et enjeux politiques dans le Rio de la Plata (1853-1857)

Marie-Pierre Arrizabalaga : Emigration des femmes basques aux Etats-Unis entre 1880 et 1940. Un processus d’autonomisation et d’émancipation

Haizpea Abrisketa: L’impact de la perte des soldats basques de l’armée espagnole pendant la guerre d’indépendance de Cuba (1895-1898).

Maryse Esterle: Le passé reconstruit : les écrits de descendants d’émigrés pyrénéens, une réappropriation subjective

12 :00-12 :30 Discussion

14:00 -16: 30 Session 5 Des Pyrénées à l’Océan Pacifique : diaspora basque, images et traces 

Hernan Otero: Histoire de l’émigration française en Argentine

Argitxu Camus Etchecopar : Les correspondances: sources de l’expérience migratoire basque

Jesús Alonso Carballés: Le souvenir des indianos dans l’espace urbain du Pays basque-espagnol : Politiques symboliques et mémorielles

Carlos Estela Vilela: Images de l’émigration basque au Pérou

Isabelle Tauzin-Castellanos: Villas basques, villégiatures latino-américaines, émigrants et immigrants, 1890 -1930.

16 :30-17 :30 Discussion – Présentation de l’ouvrage collectif EMILA: De l’émigration en Amérique latine à la crise migratoire : histoire oubliée de la Nouvelle-Aquitaine XIXe-XXIe siècle.

17:30-19:00 Projection-Débat

Beñat Çuburu -Ithorotz : Parole de Basque (documentaire)

Co-organisation : Beñat Çuburu  (IUT Bayonne)  – Isabelle Tauzin (U. Bordeaux Montaigne)

Contact  : emila[at]u-bordeaux-montaigne.fr

 

Costumes et types péruviens: les trésors légués par Léonce Angrand sur le Pérou

Pourquoi s’intéresser  aux aquarelles de Léonce Angrand, dans le cadre du séminaire bordelais de recherches américanistes sur les traces des émigrants français en Amérique Latine?  Le peintre est subjectif dans son choix des sujets de représentations, il représente ce qui l’attire, ce qui distrait son attention.

Les aquarelles du fonds Angrand de la Bibliothèque Nationale constitue un ensemble extraordinaire qui est accessible en ligne sur la plate-forme Gallica tandis que les carnets de dessin, les  livres et les manuscrits sont conservés par le département des Estampes et Photographies depuis la disparition du diplomate en 1886.

Un premier article  faisant suite au zoom  du 12 mars 2021 complète la biographie de Léonce Angrand et explore le premier album de « Costumes péruviens » et ses liens avec les aquarelles de Francisco Fierro et Ignacio Merino. Les deux dernières aquarelles de l’album présentent plusieurs originalités dans la représentation d’une société péruvienne qui apparaît singulièrement diverse et libérale.

Le second album entièrement signé par le diplomate français et également en ligne sur Gallica de « Costumes péruviens » (et « costumbres peruanas » ) présente des scènes de la vie quotidienne, caractérisées par la présence féminine et enfantine dans les rues, l’opulence des carrosses et la précarité des va-nu-pieds. On trouve dans le second album et le second article d’Isabelle Tauzin,  les aquarelles de la fête d’Amancaes (un enlèvement de Sabines péruviennes, plutôt qu’une joyeuse rencontre),  le tirage au sort avant le combat de coqs, et beaucoup d’autres choses vues, qui deviendront ensuite les motifs des premières photographies exotisantes des studios Maunoury et Courret à partir des années 1860, à destination de la presse illustrée européenne et des négociants de passage à Lima.

Cf. Les albums de Costumes péruviens du fonds Léonce Angrand (1/2)

Les albums de « Costumes péruviens » du fonds Léonce Angrand (2/2)