Julia Codesido : de la Belle Epoque à la peinture indigéniste

Jeudi 20 mai dans le Cadre de la Semaine de l’Amérique latine à Bordeaux, à l’Institut Cervantès, conférence sur la peintre péruvienne Julia Codesido : « La peinture indigéniste  et une affinité élective bordelaise », par Isabelle Tauzin-Castellanos, professeure, Université Bordeaux –Montaigne et Rosmeliz Alva Zapata, doctorante.

Née en 1883, la Péruvienne Julia Codesido a choisi de consacrer sa vie à la peinture. Elle séjourna à Bordeaux à la Belle Epoque, son père étant le représentant du Pérou dans le port girondin.  Aux côtés de l’avant-garde du Centenaire (1921-1924), elle fait le choix d’un art consacré à la célébration du Pérou au moment où les artistes européens surréalistes s’intéressent aux artistes extra-européens. A partir des années 50, elle évolue vers un art brut en se libérant du réalisme, portée par sa propre esthétique et toujours fidèle à ses racines péruviennes. Elle reçoit le prix national de la Culture du Pérou, à quatre-vingt-treize ans, en 1977.

Les travailleurs du cuir de Hasparren en Amérique latine : histoire d’une tradition migratoire

Séminaire EMILA   – EA 3656 AMERIBER

Communication de Beñat Çuburu Ithorotz (doctorant UBM-UPV, PRCE IUT Bayonne)

Vendredi 21 mai, 18:30  zoom

Les travailleurs du cuir de Hasparren en Amérique latine : histoire d’une tradition migratoire

Los trabajadores del cuero de Hasparren en América latina : historia de una tradición migratoria

Beñat Çuburu Ithorotz expose ses recherches doctorales sur l’émigration professionnelle dans l’univers de la tannerie et du travail du cuir, du Pays Basque, au départ d’Hasparren vers différents pays d’Amérique latine.

 

Un film sur l’émigration au Pérou: Los de Candarave de Xavier Guilhem-Ducléon (1978)

Mardi 25  Mai à 18h  – Bibliothèque Mériadeck

Los de Candarave : histoire d’une émigration familiale de Bordeaux à Tacna, 19e et 20e siècle

Xavier Guilhem-Ducléon a réalisé le film Los de Candarave en 1978 à Lima et dans le département de Tacna, sur les traces de ses familles péruvienne et française sur place à partir des années 1880. Le documentaire inédit est un témoignage sur le sud du Pérou au lendemain de la réforme agraire de la révolution du général Velasco qui transforme les grandes propriétés en coopératives agricoles. Los de Candarave fait référence à une région à 3400 mètres d’altitude à la frontière du Pérou et du Chili, où la vie paysanne est rude et joyeuse.

Programmé à l’Auditorium  de la Bibliothèque Mériadeck- Bordeaux dans le cadre de la Semaine de l’Amérique latine et des Caraïbes.

Vue de Candarave, par Emile Marin (Collection Becquart – Sèze)

Histoire de l’émigration religieuse au Chili : María Paz Valdes sur les Filles de la Charité.

Séminaire vendredi 11 juin, 18:30 – Zoom

Blanches colombes au Chili : les  filles de la Charité de Saint-Vincent de Paul dans les hôpitaux chiliens au XIXe siècle.

María Paz Valdes della Maggiora  (Universidad de los Andes):  Palomas Blancas en Chile: Las Hijas de la Caridad de San Vicente de Paul y su trabajo en los hospitales chilenos durante el siglo XIX

La presentación introduce la temática de investigación de la presente tesis doctoral en curso. Basada en documentación histórica original la ponencia analiza el trabajo realizado por la congregación de origen francés de las Hijas de la Caridad de San Vicente de Paul en los hospitales chilenos durante el siglo XIX observando sus aportes al desarrollo de la salud pública del país y los inicios de la profesionalización de la enfermería.

María Paz Valdés della Maggiora es Licenciada y Magister en Historia por la Universidad de los Andes Chile. Prepara un Doctorado en Historia por la Universidad de los Andes Chile, y es becaria ANID (becas estatales para el desarrollo de la ciencia en Chile).